L’eau magique et ma Santé

L’EAU  MAGIQUE & MA SANTÉ

En cette année particulière,
nous avons tous pris conscience de l’importance d’être au top de notre forme,
les informations qui suivent peuvent très facilement changer la qualité de votre vie !

 Juste quelques minutes d’attention et vous allez tout comprendre
de l'importance de boire une eau de qualité pour votre santé !
 Seulement 2,7 % de l'eau planétaire peut être absorbée par l'organisme humain
et 99 % sont à l'état naturel impropres à la consommation.

 Car en définitive, l'eau la plus importante est bien celle que nous buvons.

 Aujourd'hui,
c'est officiel la science et la médecine confirment que l'eau
que vous buvez influence totalement la qualité de votre être.

L’eau,

essentielle à la vie

C’est tellement évident !

Plus de 65 % de votre corps est constitué d’eau,
si par exemple vous pesez 70 kg, votre organisme contient plus de 45 litres d’eau et oui,
l’eau est la principale composante du corps humain.

Tous les médecins le savent et vous conseillent de boire 30 ml par kilo de poids,
exemple vous pesez 70 kg, vous devez boire 2,1 litres d’eau par jour.

Après l’oxygène, une eau de qualité est l’élément le plus important de la vie,
elle est indispensable au bon fonctionnement de l’ensemble des organes de votre corps.

pourcentage d'eau dans le corps

Que Risquez Vous,

si votre HYDRATATION

n’est pas OPTIMALE !

Eh oui, avant d'aborder le sujet de

l'eau magique,

il est  des plus important de parler des risques de la déshydratation,
des principaux déshydratants nocifs et de l'équilibre Hydrique pour notre santé.
(Extrait de l'ouvrage la Bioélectronique de Vincent).

Déshydratation du corps

Découvrez les risques,

d’une mauvaise

déshydratation

Peau du visage déshydratée

Peau déshydratée

Suite à la perte d'eau, la concentration en électrolytes a augmenté, produisant deux types de réaction 

1 - Diminution des capacités énergétiques de l'organisme

2 - Augmentation de la sensibilité aux variations électromagnétiques liées à l'environnement et au cosmos.

Les conséquences seront différentes selon les deux causes suivantes:

A) La perte d'eau est intense et soudaine,
c'est le cas d'un effort musculaire durable (sortie en vélo, course d'endurance)
ou canicule quand la perte d'eau peut atteindre 3 à 4 litres d'eau.

Lorsque le viscosité du sang augmente,
le risque de coagulation peut provoquer de graves complications cardio-vasculaires par thrombose brutale,
soit au cerveau soit au cœur. (accident cardio-vasculaire ou infarctus.

B) La perte d'eau est légère mais chronique,
situation très répandue dans la population parmi les adultes et les personnes âgées,
perturbe l'organisme dans son ensemble, en agissant dans trois domaines précis:

1 - Les éliminations ralenties des toxines affectent les reins,
le foie, la peau et l'intestin.
Les reins fonctionnent moins, les urines deviennent concentrées,
es calculs rénaux peuvent se former et des infections urinaires peuvent se produire.

Le foie se trouve gêné pour assurer l'assainissement
et des accumulations peuvent engorger les canaux
de la vésicule biliaire (calculs plus ou moins cristallisés),
ce qui peut être à l'origine de fatigues et de migraines.

Si l'eau corporelle vient à manquer,
la peau ne peut plus éliminer les toxines par la transpiration,
ce qui prive l'organisme d'un moyen efficace de régulation l'homéostasie.

Quant aux éliminations intestinales,
la déshydratation augmente les risques de constipation en rendant les matières fécales sèches,
ce qui accroît la toxémie générale.

2 - La viscosité du sang provoque de nombreux malaises
qui peuvent être très graves.
Mal hydraté, le sang devient plus visqueux et circule mal dans le fin réseau des capillaires,
ce qui entraine plusieurs conséquences au niveau des organes mal irrigués.

Le cerveau signale alors son malaise par des maux de tête,
des migraines ou une mémoire moins fidèle, les poumons par des difficultés respiratoires (asthme, allergies)
et les organes sexuels par des difficultés d'érections.

Quand au système osseux, il souffre également du manque d'eau.
Les cartilages devenus trop secs provoquent des douleurs articulaires
et les crises d'arthrose se trouvent accentuées.

De même les os , mal irrigués par le sang,
peuvent être rendus cassants comme une branche sèche.
c'est le cas pour la dangereuse fracture du col du fémur due souvent
à la déshydratation dont sont victimes de nombreuses personnes âgées.

3 - La diminution du renouvellement de l'eau cellulaire
concerne plusieurs organes.

Quand les cellules de la peau perdent leur eau,
la peau se ride comme la terre asséchée qui se craquelle.

Pour les muqueuses, une forte concentration en eau est indispensable,
car elles doivent toujours rester humides pour garder intact leur mécanisme de défense.
Mais, sans hydratation convenable, elles peuvent s'assécher, elles aussi, peu à peu. 
C'est le cas pour la bouche et la langue , qui expriment ainsi la sensation de soif.

Malheureusement, pour les paupières, les yeux, les fosses nasales et les organes génitaux,
personne n'évoque le manque d'eau. Or, en perdant leur humidité,
ces organes fragiles perdent aussi leur protection naturelle
et risquent alors d'accueillir des bactéries nocives qui peuvent créer une infection.

Collyre, spray nasal et lotion antiseptique n'apporteront qu'une aide transitoire,
tant que la cause réelle ne sera pas corrigée…

La paroi de l'estomac est tapissée par une couche de mucus, composée à 98 % d'eau
et si l'hydratation du mucus devient insuffisante, la couche d'eau ne sert plus d'isolant
et la paroi se trouve en contact direct avec l'acide chlorhydrique, les aliments et les enzymes digestifs.

Les risques de brûlures d'estomac et même le danger d'altération (ulcère).

L’équilibre Hydrique Indispensable

Une eau de qualité à un rôle fondamental pour préserver la santé,
c'est elle, en effet qui permet de réaliser toutes les fonctions de l'organisme :
digestion des aliments, circulation du sang, élimination des déchets,
régulation de la température interne, respiration, etc.

L'eau a également un rôle primordial dans le métabolisme des glucides et des protides,
mais elle a aussi un rôle actif au sein même
des milliards de cellules de l'organisme.

Cependant, pour assurer ses diverses fonctions,
l'organisme perd chaque jour environ 2,5 litres d'eau
(respiration, selles, sueur, urine..).

Pour éviter la déshydratation,
il est indispensable de compenser les pertes par une hydratation
équivalente toute au long de la journée.

L'eau de boisson sera complétée avec de l'eau contenu dans les aliments.
Cette eau, filtrée et vitalisée par les végétaux
(fruits et légumes - BIO de préférence) est d'excellente qualité.

Les principaux déshydratants

L'hydratation insuffisante n'est pas la seule responsable de la déshydratation.
De nombreuses circonstances et plusieurs mauvaises habitudes favorisent les pertes d'eau.

Parmi les circonstances, on peut citer l'ensoleillement excessif qui assèche et flétrit la peau,
la climatisation mal réglée et le chauffage au delà de 20° qui assèchent la gorge et les bronches,
et enfin les maladies infectieuses qui provoquent une forte fièvre et une transpiration importante…

Parmi les mauvaises habitudes qui déshydratent,
les plus nocives sont celles qui utilisent trois puissants déshydratants :
le sucre, l'alcool et le sel.

Contrairement à ce que beaucoup pensent,
il est impossible de s'hydrater avec des produits déshydratants.
Les boissons sucrées (soda, coca) et alcoolisées (vin, bière, apéritif)
augmentent l'apport calorique et déshydratent,
car la digestion du sucre et de l'alcool exigent beaucoup d'eau.

Les boissons diurétiques (café, thé, bière, vin blanc)
stimulent les pertes d'eau dans les urines et contribuent à augmenter l'apport de toxines…

Les aliments sucrés (pâtisseries, confiseries)
et les aliments très salés (charcuteries, chips…) accentuent les pertes d'eau.

Enfin, le tabac et la plupart des médicaments contribuent à déshydrater l'organisme,
notamment les diurétiques, les laxatifs, les antidépresseurs et la plupart des molécules chimiques.

L'alimentation joue également un rôle. Si elle est composée d'aliments très concentrés,
trop cuits et donc privés de la plus grande partie de leur eau,
elle impose de boire d'avantage pour éviter certaines maladies (constipations, rhumatismes…).

Quant au stress, les pertes d'eau qui l'accompagnent (diarrhée, envie d'uriner et sueurs froides)
résultent d'une réaction de l'organisme qui cherche à se protéger de la surtension.