Composition de l’eau

Nuage électronique à charge
négative (rouge) & positive (bleu)

La molécule d’eau est composée d’un atome d’oxygène (O) et de deux atomes d’hydrogène (H+).
Le diamètre d’une molécule d’eau est de 0,15 nm (= nanomètre soit 1 milliardième de mètre !).
99% de la matière de l’univers est constituée d’hydrogène !
L’atome d’oxygène est entouré de 8 électrons chargés négativement et les 2 atomes d’hydrogène sont entourés chacun d’ 1 électron chargé positivement.
L’électron est une particule beaucoup plus petite (masse 1.830 fois plus faible) que l’atome. Les électrons sont une interface entre la matière (particules) et l’énergie (onde).
La matière est constituée de cellules, elles-mêmes constituées de molécules qui se lient entre elles grâce aux milliards de connexions par seconde des électrons.

Molecule d'eau polaire
Composition chimique de l’eau

Au-delà de l’électron, nous entrons dans le monde des photons (particules de lumière), des tachyons et du rayonnement cosmique ou Éther (qui est de l’énergie pure). Une eau électronique est une eau riche en électrons à charge électronégative qui procure de l’énergie. La molécule d’eau est dipolaire, c’est-à-dire que ses extrémités sont chargées électriquement négativement pour l’oxygène, et positivement, pour l’hydrogène. La charge électronique positive est attirée par la charge négative ce qui permet la liaison moléculaire ou les ponts d’hydrogène.

Cela permet à l’eau de se structurer et de se lier avec toutes les particules qu’elle rencontre dans le corps = solubilité de l’eau. Ceci est utile pour transporter les nutriments vers les cellules ou évacuer les éléments polluants, via l’urine. Une eau riche en électrons est donc positive pour l’organisme !

icon-waterLes propriétés physico-chimiques :

Pont d'hydrogène

L’eau a toujours été et continue d’être un mystère.
Ses constantes mesurables sont en dehors du cadre habituel des composés chimiques.
Son point d’ébullition est élevé (100 °C)
Sa densité maximale est obtenue autour de 4 °C
Sa tension superficielle est élevée (73 mN/m à 20 °).
Son moment dipolaire est marqué (µ=1,83 D).