Wilhelm Reich et l’Orgone

Wilhelm Reich et l’Orgone

Dr Wilhelm Reich
Wilhelm Reich

Wilhelm Reich (1897-1957), Psychiatre , Psychanalyste Autrichien, critique de la société et notamment du nazisme, développe des recherches sur l’énergie libidinale et la Bio-électricité des émotions.
Ses travaux l’amènent à développer le concept d’Orgone, dès les années 30’. Il définit celle-ci, comme une énergie cosmique fondamentalement nouvelle, obéissant à des lois fonctionnelles et non mécaniques, omniprésente
Les travaux de W. Reich ont fait l’objet de perpétuelles et virulentes critiques de la part du monde scientifique.

Les difficultés de reproduction de ses expérimentations ont amené à considérer la théorie de l’Orgone comme non scientifique. W.Reich est le premier à savoir que les résultats de ses recherches sortent des sentiers battus par les sciences classiques et que ce sont ses capacités sensorielles propres et singulières, si ce n’est son ressenti intuitif, qui le mettent sur la voie de résultats très surprenants. Il mesure que les sensations d’angoisse et de plaisir développent des variations du potentiel électrique humain.

Ainsi, il suit la piste d’une énergie biologique jusqu’alors inconnue des sciences occidentales, qu’il nomme Orgone. Aujourd’hui, le concept d’Orgone est associé à celui du Chi ou Qi de la tradition chinoise, ainsi qu’à celui du Prâna de la tradition indienne. W. Reich découvre que l’énergie de l’Orgone est absorbée et retenue par les matières organiques. Au contraire, il remarque que l’Orgone est attirée mais immédiatement repoussée par une feuille métallique, qu’elle la traverse ou non. Il crée alors des accumulateurs d’Orgone à base d’alternances de couches métalliques et organiques, notamment de la fibre de verre, du bois, du Celotex, de la laine et de la laine de fer. Mais nous sommes encore loin des générateurs et purificateurs d’Orgone actuels.

En l’occurrence, les fabrications de W.Reich peuvent être dangereuses selon leur utilisation car il découvre aussi que l’orgone peut être positive et vitale (Positive orgone « POR » où « OR ») ou négative (Deadly Orgone radiation « DOR ») et nuisible. Je me permets ici un aparté pour simplement remarquer l’analogie avec le Feng shui, art chinois millénaire dont le but est d’harmoniser l’énergie environnementale, faisant état d’un bon QI (énergie en circulation libre) et d’un mauvais QI,« Shar QI », énergie stagnante. W. Reich destine ses travaux notamment à la guérison du cancer, la lutte contre l’impuissance, ainsi qu’à des modifications climatiques.
Gardons en mémoire l’absorption de l’orgone par la matière organique, son attirance et son expulsion par les feuilles métalliques, ainsi que l’idée qu’il existe une orgone positive (Positive orgone radiation ou POR) et une orgone négative (Deadly Orgone radiation ou DOR).

Don & Carol Croft, couple contemporain qui démocratise la fabrication et l’utilisation des générateurs d’Orgone. Très peu d’informations sont disponibles sur eux, nous savons simplement que leurs travaux et découvertes sont basés sur les capacités médiumniques permettant à Carol Croft de percevoir les différents champs d’énergie. Les générateurs d’Orgone dits Orgonite, font une percée fulgurante dans le monde courant grâce aux efforts de Don et Carol Croft, notamment depuis les années 2000. Ils ont promu l’utilisation de dispositifs simples faits de résine de polyester ou époxy, de copeaux et limailles métalliques, ainsi que de cristaux de quartz pour purifier l’orgone négative DOR et la pollution.